La coupe du monde 2022 au Qatar : une attribution qui fait scandale

Le Qatar a remporté les votes pour pouvoir organiser la coupe du monde de la FIFA en 2022. Seulement, certains doutes pèsent sur la façon dont ils ont pu remporter cette élection avec un système de vote au sein de la FIFA identique à celui de l’ONU où un pays égale une voix.

L’attribution de la coupe du monde au Qatar a suscité de vives polémiques :conditions de travail des ouvriers au sein des nouvelles installations, construction de la « mini ville » dans le désert où il y aura quelques aménagements et des stades pour pouvoir accueillir les spectateurs et les joueurs, sans parler du climat du pays qui n’est pas propice à la pratique du football.

L’équipe nationale de football du Qatar est classée au 84ème rang du classement masculin de la FIFA, loin des niveaux d’excellence de nations comme l’Argentine, l’Allemagne ou même la France, ni des Etats-Unis, leurs rivaux pour l’organisation de cette coupe du monde.

Par ailleurs, le Qatar avec 2,6 millions d’habitants ne présente pas un large vivier de football ni de perspectives de développement de ce sport, contrairement à la Chine qui n’a toujours pas eu l’honneur d’accueillir une Coupe du Monde.

Michel Platini, alors président de l’UEFA avait même déclaré sur Europe 1 qu’un nouveau vote était prévu en cas de preuves de corruption. Beaucoup d’éléments laissent entendre qu’il y aurait eu une corruption des petits pays par le Qatar, en échange de quelques gracieux fonds.En effet, le Qatar possède d’importants fonds financiers. Nous le voyons notamment grâce aux financements importants de l’infrastructure en construction dans le pays qui s’élève à plus de 200 milliards de dollars (environ 186 milliards d’euros.)

Mais encore Phaedra Almajid, ancienne employée de la candidature qatarie a révélé le nom de trois dirigeants africains qui auraient reçu des pots de vin (1,5 millions de dollars chacun), considérés comme des « encouragements » pour soutenir le Qatar.

Comme nous le rappellent Phillipe Auclair et Eric Champel dans leur livre Fifagate comment le Qatar a fait exploser le système Blatter. Jerome Valcke alors secrétaire général a envoyé un mail à Jack Warneralors vice-président de l’instance « ils ont acheté le mondial 2022. » Alors une question se pose : un problème similaire se posera-t-il pour la coupe du monde en Russie ?

Marwan Ait si rahal, Labrevoir Nell