Des enfants avec un grand « chœur »

Le chœur Capriccio annonce un rendez-vous artistique trimestriel, « Le Café de la Voix » qui se tiendra à la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre. Le tout premier s’est déroulé ce dimanche 22/01/17. Il s’agit d’un concert d’environ une heure, dans lequel le chœur propose de nouveaux chants et un nouveau répertoire à son public. La prestation est suivie d’un moment convivial avec un café et des viennoiseries.

Le chœur Capriccio et ses trois solistes : Anaïs Potel, Clémence Loyau et Maélys Glez.

Le chœur Capriccio, vêtu de toutes les couleurs, nous proposait ce dimanche un programme ludique composé de chants d’Isabelle Aboulker, principalement, basés sur des textes de Jules Renard, de Claude Debussy ou encore de fables. Ces chants étaient accompagnés d’anecdotes culturelles de Louise Jolly, professeur de théâtre au CMAD. Le prochain Café de la Voix se tiendra le 02/04/17.

Nous avons réalisé une interview de Marie-France Messager, la chef de chœur du groupe d’enfants.

Dans quel but avez-vous décidé de créer ce rendez-vous ?

MFM : Tout d’abord, je voulais élargir l’horizon des publics et changer de lieu et de moment. En effet, nous sortons des murs du conservatoire ; et un dimanche matin, ça n’est vraiment pas habituel. Je voulais aussi trouver une autre formule : plus courte mais plus conviviale. Et enfin, je voulais travailler la voix sous tous ses aspects et travailler une transversalité avec d’autres arts ; le théâtre, en l’occurrence.

Louise Jolly, récitant des textes de Claude Debussy.

Pourquoi un rendez-vous trimestriel ?

MFM : Avec cet intervalle de temps, je voulais sensibiliser le public et le fidéliser. Avec le chœur Capriccio, nous pourrons chaque trimestre, présenter notre activité et notre actualité.

Qu’espériez-vous de ce concert ?

MFM : J’attendais un public nombreux et diversifié : je voulais voir des personnes qui n’ont pas l’habitude de venir voir ce genre de concert. Avec le programme, j’espérais les sensibiliser et qu’ils aient envie de revenir.

Vos attentes se sont-elles réalisées ?

MFM : Elles se sont même plus que réalisées. Cette nouvelle formule de concerts à super bien marché !

Marie-France Messager.

Qu’attendez-vous du prochain ?

MFM : Puisque le premier a très bien marché, j’attends encore plus de monde et encore plus de diversités. Je compte bien continuer les Cafés de la Voix sur plusieurs années, si c’est possible.

Créé en 1996 par Marie-France Messager, chef de chœur, professeur de solfège, pianiste et organiste, et Albena Dimitrova, coach vocal et mezzo-soprano d’origine bulgare, le chœur Capriccio est composé d’une trentaine d’enfants de 7 à 19 ans, tous musiciens. Il a fêté ses 20 ans en septembre 2016, date-anniversaire qui peut marquer une rétrospective.

Le chœur organise principalement des représentations dans les villes

voisines de Nevers, mais également dans d’autres pays. En août 2012, les petits chanteurs ont participé à un concours international à St Pétersbourg, en Russie, auquel étaient conviés de nombreux chœurs venant de beaucoup de pays différents. Le chœur Capriccio a remporté ce concours, décrochant le Grand Prix ainsi que le Prix du public, le 1er prix de la catégorie « Musique Moderne » et le Prix artistique. D’après le président du jury, « c’était bien la première fois que le public était du même avis que le jury ».

Le chœur Capriccio a également été invité à fêter le centenaire de la Première Guerre Mondiale à l’Unesco, à Paris, avec un chœur allemand, et accompagnés de l’Orchestre de la Police Nationale. Lors de cette représentation, ils ont interprété un oratorio d’une vingtaine de chants, composé par Isabelle Aboulker.